Rechercher

"Et si j'arrêtais les coton tiges" Les bonnes habitudes à adopter qui peuvent tout changer…






Quand on pense aux bonnes habitudes à adopter pour améliorer notre quotidien, on a souvent plein d'idées qui nous viennent en tête. On en a tellement d'ailleurs, que la plupart du temps, avant même d'essayer de les mettre en place, on abandonne. Essayer de changer le monde, c'est vraiment épuisant…

La démarche était pourtant la bonne. Tout changement commence par une bonne réflexion. Et si j'arrêtais d'acheter des produits transformés ? Et si je me mettais aux produits Bio ? Et si je prenais l'habitude d'utiliser des produits réutilisables ?

Peut importe le domaine d'activité, le changement commence toujours ou presque par un "et si …?"


Aujourd'hui, la réflexion que je vais vous amener à vous faire va être "Et si j'arrêtais les cotons tiges"?


De quoi ? Arrêter le coton-tige ? Et bien oui.

Le sujet du coton tige a été plusieurs fois médiatisé ces dernières années. On a tous en tête une photo choquante d'animaux marins ou de poissons en train de se battre avec un de ces petits bâtonnets molletonnés sur leurs extrémités. Il faut savoir que depuis le premier janvier 2020, il est interdit de vendre des coton tiges jetables en plastiques. Je ne sais pas si cela aura un impact bénéfique sur la planète, mais il fallait bien commencer par quelque chose…


Mis à part l'écologie qui est un élément à prendre très au sérieux pour les années à venir, il y a d'autres raisons qui me poussent à vous questionner de la manière suivante : "Et si j'arrêtais les cotons tiges ? ". Une petite idée ?



La deuxième raison est médicale.

Se nettoyer les oreilles aux cotons tiges classiques est très mauvais pour vos tympans. Certes, ce petit chatouillis que vous ressentez est très agréable, je le sais et j'ai moi-même été une addicte du coton-tige pendant des années… Mais au-delà de ça, il faut savoir que contrairement à ce que l'on croit, le coton tige pousse les saletés présentes dans l'oreille vers le fond de cette dernière et du coup, au lieu de vous la nettoyer, ce petit bâtonnet vous la bouche… Alors ? Toujours addict ?



Je sais que là, vous êtes en train de remettre en question tout ce que l'on vous a toujours appris sur l'hygiène corporelle… Mais non, ce n'est pas si dramatique que ça et il vous sera facile de remédier à cette mauvaise pratique ; mais il est temps de changer cette mauvaise habitude.

Souvent, cette dernière est tellement ancrée dans vos gestes quotidiens que je suis sûre qu'il arrive souvent de vous laver deux fois les oreilles coup sur coup, car vous avez oublié que vous veniez de le faire… Ne vous méprenez pas, étant une ancienne addicte du coton-tige, je l'ai fais bien plus d'une fois.



La question que vous vous posez sûrement maintenant, c'est de savoir par quoi remplacer ce coton-tige qui vous est si familier ?


En tout cas, vous êtes sur la bonne voie pour répondre à la question "Et si j'arrêtais les cotons tiges ? ".


Et si vous demandiez à vos grands-mères ?

Ces dernières vous répondront sûrement qu'avant les cotons tiges, elles utilisaient un cure-oreille.

Vous ne connaissez pas encore ce mot et c'est normal. Ce petit objet si pratique avait plus ou moins disparu de la circulation à cause de la commercialisation du coton-tige.

Le cure-oreille est un petit ustensile pas plus grand qu'un coton-tige, mais qui contrairement à ce dernier est réutilisable à l'infini.



Il a pour particularité d'être écologique, peu encombrant et contrairement au coton-tige, le cure-oreille est bien plus sain pour vos oreilles. Au lieu de pousser les saletés dans le fond et boucher vos tympans, il enlève le cérumen (plus souvent appelé cire d'oreille) et il suffit de le nettoyer après chaque utilisation pour le garder en bon état. Il suffira de faire un petit mouvement rotatif pour bien récupérer toutes les salissures présentes dans le conduit auditif et le tour sera joué.



Vous êtes prêt(e) à totalement arrêter le coton-tige?


Vous êtes maintenant prêt ou prête à passer le cap.

Maintenant, dans l'engrenage de cette nouvelle tendance écologique qui se développe depuis quelques années, il est bien souvent difficile de trouver un produit de qualité qui soit réellement fabriqué en France.

Mais rassurez-vous, je vous ai déniché LE produit écologique, français, crée dans une entreprise familiale aux abords de Rennes en Bretagne. On ne peut pas faire plus français je vous le garantie. Il s'agit de la marque "Escurette". Quand vous aurez jeté un œil sur leur site internet, vous serez immédiatement séduit(e) par leurs engagements écologiques et leur histoire familiale.



La pelle du cure-oreille est fabriquée en inox médical, inoxydable, fabriqué sur le territoire français et le bois qui sert à la fabrication du manche est en bois de charme issu des forêts gérées écologiquement.



Je sais que certains(es) se demandent comment elles feraient avec un cure-oreille quand il y a plusieurs personnes dans un même foyer. Je vous l'accorde, c'est comme pour la brosse à dents, il vaut mieux en avoir un par personne. Et pour ce faire, "Escurette" a pensé à tout. Vous trouverez toute une gamme de cure-oreille aux coloris différents. Huit teintes différentes fabriquées à base d'eau et de colorants naturels. He oui, car avoir des principes écolos, c'est du début à la fin qu'il les faut… Donc avec ces huit teintes différentes, allant de bois de rose, du vert kaki, au bleu turquoise, vous trouverez forcément l'"Escurette" qui vous conviendra.



Avec son petit bouchon, il vous sera pratique de l'emporter où vous voulez et il deviendra vite un accessoire incontournable de votre salle de bain. Côté budget, il n'a pas à rougir, car ce petit outil est vendu une dizaine d'euros pièce. Pour un produit ayant une charte qualité irréprochable et une durée de vie infinie, cela n'est pas exorbitant.


Pour plus d'information sur le produit et sur la marque, rejoignez "Escurette" sur Instagram et sur Facebook .




Quant à moi, je vous écrirai bientôt pour vous donner de nouvelles bonnes idées !









5 vues0 commentaire